S'identifier

Recherche qualitative en médecine générale : expérimenter le focus group

Auteurs : Marty L, Vorilhon P, Vaillant Roussel H, Bernard P, Raineau C, Cambon B.

exercer 2011;98:129-35.

Rubrique: Recherche

N° 98 - Pages 129 à 135

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°98

Résumé :

Introduction. Les départements de médecine générale utilisent de plus en plus des méthodes de recherche qualitative pour développer des travaux sur la compréhension des phénomènes de santé en soins primaires. L’entretien individuel est naturellement utilisé par les médecins généralistes. L’entretien de groupe ou focus group offre beaucoup d’intérêt, mais semble plus difficile à mettre en oeuvre.
Objectif. Analyser les perceptions des généralistes enseignants après une expérimentation pédagogique de focus group, afin de proposer des conseils pour un bon usage dans la recherche en médecine générale.
Méthode. L’étude a été réalisée en deux temps : une expérimentation pédagogique du focus group par des généralistes enseignants lors d’une formation à la recherche qualitative, puis des entretiens individuels téléphoniques sur le vécu de cette expérience. L’analyse des données a été faite individuellement, puis croisée par trois médecins généralistes et deux anthropologues de la santé.
Résultats. Les participants ont été impressionnés par l’efficacité du focus group pour produire des données. Il a été perçu comme un lieu non menaçant, favorisant la libre expression. Il permettait d’entendre de façon fine la complexité du vécu du patient et de la pratique médicale. Il permettait également de prendre du recul dans une dynamique d’intelligence collective. Il apparaît comme pertinent pour saisir le contexte contemporain de complexité et d’incertitude auquel les médecins généralistes sont confrontés. Sa mise en oeuvre leur a paru difficile pour l’organisation et l’animation.
Conclusion. Le récit et l’écoute compréhensive sont les facteurs de réussite du focus group. Comme pour tout nouvel outil, un temps d’appropriation est nécessaire. Les conseils pratiques tirés de l’étude pourront aider à son utilisation.


Abstract :

Background. The departments of general practice use more and more methods of qualitative research to develop work on the understanding of health events in primary care. Interviewing is naturally and easily used by GPs, in contrast to focus group. Yet, it seems particularly interesting for such research, is it relevant and applicable by GPs for research in general practice?
Aim. To analyze the perceptions of GPs teachers experiment after focus group to provide advice to good use in research in general practice.
Method. The study was conducted in two phases: an experimental teaching of the focus group by doctors in training in qualitative research, followed by telephone interviews on this experience. The analysis was made crossing three GPs and two anthropologists of health analysis.
Results. GPs were impressed by the effectiveness of focus groups to generate data. It was seen as rather non-threatening, encouraging free expression. It allowed hearing the complexity of the patient experience and medical practice, to step back into a dynamic collective intelligence. It seems relevant to understand the contemporary context of complexity and uncertainty to which GPs are facing. By cons, they felt quite complicated to implement, requiring an organization and competences in the animation, unlike the interview.
Conclusion. If the focus group requires skills of animation group, its’ especially empathetic listening, which ensures its success. As with any new tool, a time of ownership is required. The practical advices from the study may help in its use.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°98