S'identifier

La méthode Delphi comme stratégie de recherche pour améliorer la prise en charge de la santé mentale

Analyse et commentaire : Laporte C, Cambon B.

D'après une communication de : Smets K, Comelis E, Dedeken L, Pas L.

exercer 2011;96 suppl 2:68S-9S.

Rubrique: Recherche

N° 96 (supp.2) - Pages 68 à 69

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°96 (supp.2)

Résumé:

La prise en charge de la santé mentale en soins primaires participe à l’amélioration de l’état de santé global de la population1. Elle préserve l’intégrité du patient dans son environnement, minimise la discrimination, et réduit la charge sociale et économique qui pèse sur les patients et leurs aidants. Elle a par ailleurs un intérêt médico-économique non négligeable pour la société1. Une étude menée à Genève2 par méthode Delphi a montré que les 3 sujets prioritaires dans le domaine de la prévention étaient la dépression, l’abus d’alcool et les maltraitances et abus sexuels. Par ailleurs, les prises en charge collaboratives entre professionnels de santé pour les patients atteints de pathologies mentales ont prouvé leur efficacité1. Il était donc souhaitable d’optimiser cette collaboration.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°96 (supp.2)