S'identifier

Dépistage des troubles auditifs de l'enfant de 6 mois à 4 ans en cabinet de médecine générale

Auteurs : Pouillon M, Darmon D.

exercer 2018;146:378-82.

Rubrique: Hors-Série

N° 146 - Pages 378 à 382

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°146

Résumé :

En France, à l’âge de 3 ans, la prévalence des surdités sévères et profondes est de 3/1 000. Par ailleurs, 12 à 18 % des enfants présenteront une otite séreuse durable dans les 5 premières années de la vie, altérant leur audition de façon plus ou moins prolongée. Le dépistage néonatal par oto-émissions acoustiques provoquées ou potentiels évoqués auditifs automatisés a pour but d’améliorer le dépistage précoce des surdités profondes. Certaines surdités n’apparaissent que plus tard (post-méningite, otites séreuses, d’origine génétique). Le dépistage des troubles de l’audition chez l’enfant doit donc être poursuivi bien au-delà de la période néonatale. Il fait appel à la compétence de l’ensemble des professionnels de santé au contact de l’enfant et tout particulièrement le médecin généraliste. Le praticien doit connaître les facteurs de risque de surdité de perception congénitale. L’interrogatoire avec les parents doit être précis, pour rechercher les signes d’appel d’une surdité. Deux
tests de dépistage des troubles auditifs peuvent être réalisés en cabinet de médecine générale : le baby sensory test pour les enfants de 9 à 24 mois et le test à la voix chuchotée pour ceux de 24 à 36 mois. La réalisation est simple et rapide. En cas de mauvaise ou de non-réponse d’orientation, une investigation spécialisée est justifiée. La prise en charge précoce des troubles de l’audition conditionne le pronostic, qu’il s’agisse de l’acquisition du langage ou, à plus long terme, de l’adaptation sociale.


Abstract :

In France, at 3 years old, the prevalence of severe and profound deafness is 3/1000. 12 to 18% of children will develop a serous otitis media in the first 5 years of life, impairing their hearing more or less prolonged. Neonatal screening with induced acoustic emissions or automated PEA aims to improve the early detection of profound deafness. Particular deafness appears only later (post-meningitis, serous otitis, genetic origin). Screening for hearing impairment in children must be continued after the neonatal period. It’s a competence of all health professionals in contact with children and especially the general practitioner. The practitioner must know the risk factors for congenital perception deafness. The interrogation with the parents must be precise to look for signs of deafness. Two tests for hearing impairment can be performed in general practice: The baby sensory test for children 9 to 24 months
and the whispered test for those 24 to 36 months. The realization is simple and fast. In case of bad or non-response orientation, a specialized investigation is justified. The early care of hearing disorders determines prognosis, whether it is language acquisition or, in the longer term, social adaptation.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°146