S'identifier

Pertinence de la recherche en médecine générale en France : une enquête nationale

Auteurs : Marchand C, Robert B, Frappé P.

exercer 2018;145:310-3.

Rubrique: Recherche

N° 145 - Pages 310 à 313

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°145

Résumé :

Contexte. Si près de 30 % des médecins généralistes (MG) déclarent aujourd’hui vouloir s’investir dans la recherche en médecine générale, ils n’émettent pas moins certaines craintes sur le développement possible d’une recherche professionnalisée « hors sol ».
Objectif. Évaluer la pertinence des travaux de recherche français en médecine générale, telle que perçue par les MG.
Méthode. Une enquête descriptive transversale par questionnaire internet a été réalisée auprès de MG et d’internes en médecine générale. Trois chercheurs ont extrait les objectifs et résultats des communications orales présentées au congrès du Collège national des généralistes enseignants 2015 et au congrès du Collège de la médecine générale France 2016. Le questionnaire proposait à chaque médecin se connectant une série de 24 objectifs et de 24 résultats tirés au sort, pour en évaluer la pertinence sur une échelle de Likert à 4 options de réponse.
Résultats. Entre le 30 mars et le 11 juillet 2016, 205 médecins ont répondu à l’enquête : 52 % étaient des femmes, 28 % des universitaires, et leur âge moyen était de 37 ans. Les MG ont jugé comme « plutôt » ou « tout à fait » pertinent 91,1 % des objectifs (IC95 = 87,4-94,8) et 87,6 % des résultats (IC95 = 83,3-91,9). Aucune association n’a été retrouvée entre la pertinence perçue et les caractéristiques des études ou des répondants.
Conclusion. Dans un contexte d’émergence de la filière universitaire, les travaux de recherche en médecine générale sont jugés pertinents par la grande majorité des MG, sans distinction selon les caractéristiques des études ou des médecins.


Abstract :

Background. While nearly 30 % of GPs say they want to invest in research in GP, they are concerned about the possible development of a professional «off-ground» research.
Objective. To measure the relevance of French research in general practice, as perceived by general practitioners.
Methodology. A cross-sectional web survey has been conducted among general practitioners and family medicine interns. Three researchers extracted the main objectives and results of all oral communications of the 2015 annual conference of the National college of general practice teachers and the 2016 annual conference of the National college of general practice. At each connection, the questionnaire presented to the physician a randomized set of 24 study objectives and results and asked to assess their relevance with a 4 items Likert scale.
Results. Between March 30th and July 11th, 2016, 205 respondents completed the survey: 52% were females, 28% teachers and their mean age was 37 years. GPs judged as «rather» or «completely» relevant 91.1% of the objectives (IC95 = 87.4 - 94.8) and 87.6% of the results (IC95 = 83.3 - 91.9). No association was found between perceived relevance and studies’ or respondents’ characteristics.
Conclusion. In a context of emergence of general practice in the university, general practice studies were considered as relevant by the majority of general practitioners, without difference given the characteristics of the studies or physicians.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°145