S'identifier

Les pratiques des médecins généralistes en rapport avec les comportements de santé sont-elles à même de réduire les inégalités sociales de santé ?

Analyse et commentaire : Berkhout C.

D'après une communication de : Thebault JL, Ringa V, Bloy G, et al.

exercer 2018;145:308-9.

Rubrique: Phare

N° 145 - Pages 308 à 309

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°145

Résumé :

Les inégalités sociales de santé persistent, voire s’aggravent, dans les pays développés. Bien que la réduction de ces inégalités dépasse le domaine d’intervention des soins premiers, il est important que ces derniers cherchent à les atténuer, ou tout au moins à ne pas les aggraver. Les médecins généralistes (MG) sont en effet les professionnels de santé les mieux placés pour prévenir ces inégalités : ils sont régulièrement au contact de toute la population, à l’opposé des autres spécialistes auxquels l’accès est limité pour les personnes les plus défavorisées.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°145