S'identifier

Comment le médecin généraliste induit le processus du changement chez son patient : l’exemple de la douleur chronique

Auteurs : Bonjour-Theurillat F, Widmer D, Spencer B, Despland J-.N, Sommer J, Lefèbvre D, Gurny M, Herzig L.

exercer 2018;143:204-11.

Rubrique: Recherche

N° 143 - Pages 204 à 211

Télécharger l'article gratuitement Download in english for free Retour au sommaire du n°143

Résumé :

Introduction. Dans la partie francophone de la Suisse, il existe une formation de médecine psychosomatique, durant laquelle sont enseignées différentes théories du changement. Constatant que les participants à cette formation y font peu référence, des médecins formateurs se sont ainsi questionnés au sujet de la place des théories du changement dans la réflexion et la pratique des médecins généralistes. Ainsi, l’objectif de notre étude était d’explorer comment les médecins généralistes pensent induire le processus du changement et s’ils se réfèrent à des théories connues en prenant l’exemple des patients atteints de douleurs chroniques. La finalité étant éventuellement d’adapter cette formation.
Méthode. Une pré-étude a été réalisée, par l’analyse textuelle qualitative des commentaires des médecins participants à la formation précitée, entre 2004 et 2013. Pour l’étude, deux focus groups ont été animés à l’aide de deux vignettes cliniques portant sur des patients douloureux chroniques et une grille d’entretien semi-structurée. Les entretiens ont été enregistrés, retranscrits et codés, puis analysés à l’aide du logiciel Maxqda 11.2.5®.
Résultats. Les médecins généralistes interrogés se réfèrent à leurs expériences, à leurs connaissances, à des outils (investiguer tout ce qui a trait au problème, être attentif à la relation avec le patient et s’appuyer sur le contexte) et à quelques notions théoriques (l’entretien motivationnel et les psychothérapies). Ils font état de leur propre changement et du besoin de durer dans la relation malgré les difficultés.
Conclusion. Notre étude montre que les médecins généralistes constituent leur bagage théorique à travers l’acquisition d’expérience, des connaissances et des multiples théories rencontrées au cours de leur carrière. Une partie importante de ce bagage est implicite et utilisée sous la forme d’outils. Ainsi la formation en psychosomatique pourrait être plus orientée sur l’acquisition d’outils que sur les théories connues non utilisées dans la pratique par les médecins généralistes.


Abstract :

Introduction. A further education course on psychosomatic medicine conducted in the French-speaking part of Switzerland includes teaching on different theories regarding change. As course participants made little reference to these, physicians conducting the course began to question the place of theories of change in the thinking and practice of general practitioners (GPs). Wishing to adapt the training, the aim of this study is to explore how GPs proceed to bring about change processes in their patients and, taking the example of patients with chronic pain, whether they make reference to known theories.
Method. A qualitative textual analysis of the physicians’ comments in training from 2004 to 2013 was initially performed. Two focus groups were conducted using two clinical vignettes on chronic pain patients and a semi-structured interview grid. The interviews were recorded, transcribed, coded and analyzed using the MAXQDA 11.2.5® software.
Results. The GPs interviewed referred to their experience, their knowledge, to the tools of change (investigate everything linked to the problem, be attentive to the relationship with the patient and take the context into account) and some theoretical concepts (motivational interview and psychotherapy). They report on  changes in their approach and the need to maintain the relationship despite the difficulties encountered.
Conclusion. Our study shows that GPs constitute their theoretical base through experience and knowledge acquisition, as well as the different theories discovered over the course of their careers, and integrate them into a theoretical tool box. The role of theory is generaly implicit and contributes to the formation of tools. Training in psycho-somatic medicine could be more oriented towards the acquisition of new tools than to the known theories that are not explicitly used in practice by GPs.


Télécharger l'article gratuitement Download in english for free Retour au sommaire du n°143