S'identifier

Enseignement de la compétence « approche centrée sur le patient » : outils des départements de médecine générale français

Auteurs : Smit G, Bally JN, Gocko X.

exercer 2018;141:133-8.

Rubrique: Enseignement

N° 141 - Pages 133 à 138

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°141

Résumé :

Contexte. Un « bon médecin » est souvent décrit comme ayant des compétences biomédicales et relationnelles. L’approche centrée sur le patient, la relation et la communication (ACPRC), compétence générique à tous les médecins, est enseignée durant le diplôme d’études spécialisées de médecine générale.
Objectif. Réaliser un état des lieux des outils utilisés pour l’enseignement de l’ACPRC par les départements de médecine générale (DMG) français afin de faciliter leur mise en commun et d’en améliorer le partage.
Méthode. Le recueil des données a été effectué du 15 décembre 2015 au 9 avril 2016. Un questionnaire auto-administré, proposé sous trois formes, a été adressé aux 36 DMG français. Sept relances ont été réalisées. Les données ont été recueillies et analysées de façon déclarative dans un tableur Excel®.
Résultats. Vingt-sept DMG ont répondu. Sept ont donné une double réponse. Vingt-six outils ont été cités, dont 9 par un seul DMG. Certains ont été détaillés et sont apparus originaux (stage d’observation dans des structures de prise en compte de la souffrance psychologique, support musical, jeux de rôle avec acteur, films…). Onze types d’intervenants ont été cités (acteurs, psychiatres, spécialistes autres que médecine générale, infirmiers, kinésithérapeutes, psychologues, balintiens, sociologues).
Conclusion. L’état des lieux de l’enseignement a été difficile à effectuer. Les discordances de réponse au sein d’un même DMG illustre les difficultés à appréhender la méthode et l’outil. La bascule pédagogique de l’apprentissage par compétences se poursuit. L’abandon des cas cliniques prototypiques au profit de la simulation avec acteur, patient ou expert de la relation s’inscrit dans ce mouvement.


Abstract :

Context. A competent general practitioner is often described as having biomedical and relational skills. In France, the patient-centered approach of communications skills is taught during the general practitioner course. This is done by the « department of general practice » (DMG).
Aim.: To enhance this sharing by inventorying the tools and speakers found in the teaching of communical skills in the French general practice course.
Method. Datas were collected between the 15th of December 2015 and the 9th of April 2016. A self-administrated survey was sent to the 36 French DMG. The survey was offered in three ways. Seven requests were made afterwards. Datas were collected and treated declaratively with Excel®.
Results. Twenty-seven DMG gave an answer. Seven gave two answers. Twenty-six tools were reported. Nine of them were reported by only one DMG. Some were described precisely and appeared pioneering (observational internship in facilities taking care of psychological suffering people, musical contents, roleplaying with an actor, movies…). Eleven kinds of speakers were reported [actors, psychiatrists, nurses, psychologists (Balint), physiotherapists, sociologists].
Conclusion. The inventorying was difficult to achieve. Respondents from the same DMG gave discordant answers. It shows how difficult it is to think about the tools and the method. The pedagogic changes brought by the competence approach are gradually settling in. By instance, the use of prototypical clinical cases decreases while the narration of authentic clinical situations increases.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°141