S'identifier

Prise en charge des patients lombalgiques chroniques par les ostéopathes

Auteurs : Tessier-Cazeneuve C, Cognacq L, Fayolle AV, Huez JF, Ramond-Roquin A, De Casabianca C.

exercer 2018;141:100-5.

Rubrique: Recherche

N° 141 - Pages 100 à 105

Télécharger l'article Download in english Retour au sommaire du n°141

Résumé :

Contexte. Les lombalgies communes chroniques représentent une situation thérapeutique complexe pour la médecine factuelle, nécessitant la prise en compte de facteurs psychosociaux. L’offre récente et abondante de soins par ostéopathie amène le médecin à s’intéresser à leur contenu afin d’en discuter avec les patients.
Objectifs. Décrire la spécificité de l’approche clinique et décisionnelle des patients lombalgiques chroniques par les ostéopathes et explorer leur prise en compte des facteurs psychosociaux. Méthodes. Étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès d’ostéopathes non kinésithérapeutes et non médecins de Loire-Atlantique, ayant fait l’objet d’une analyse thématique de contenu.
Résultats. Onze entretiens ont été menés. Les ostéopathes décrivaient une approche distincte du raisonnement médical, accordant peu de spécificité à la plainte lombalgique, la prenant en charge comme toute plainte douloureuse. Certains facteurs psychosociaux semblaient intégrés à leur démarche, mais la difficulté de leur prise en charge n’a été que peu explorée.
Conclusion. Les différences de concepts et de langage peuvent induire pour les médecins des difficultés à dialoguer avec les patients lombalgiques soignés par ostéopathie. Il est donc de l’intérêt des patients que les médecins acquièrent de meilleures connaissances sur cette discipline pour en comprendre le fonctionnement dans une démarche centrée sur le patient.


Abstract :

Background. Chronic low back pain represents a complex therapeutic situation for factual medicine, requiring the consideration of psychosocial factors. The recent and abundant offer of care by osteopathy can lead general practitioners to discuss the interest for patients suffering from chronic low back pain of consulting an osteopath.
Objectives. To describe the specificity of the clinical and decisional approach of these chronic low back pain patients and to explore how osteopaths who are neither doctors nor physiotherapists take into account their psychosocial risk factors.
Methods. This was a qualitative study using semi-structured interviews with "neither-nor" osteopaths established in loire-atlantique. A thematic analysis of the interviews was carried out.
Results. Eleven interviews were conducted with "neither-nor" osteopaths, who described an approach different from medical reasoning, paying little specific attention to the low back pain complaint, which they managed like any other pain complaint. While psychosocial factors such as mental suffering were integrated in their approach, osteopaths’ management difficulties had not previously been extensively explored.
Conclusion. Conceptual and linguistic differences can render it difficult for physicians to dialogue with patients undergoing osteopathic treatment. It is therefore in the patients’ interest that physicians acquire better knowledge of this discipline in order to understand its functioning and to try to identify situations in which it would be interesting.


Télécharger l'article Download in english Retour au sommaire du n°141