S'identifier

Valider le DES de médecine générale : proposition de modalités par groupes nominaux

Auteurs : Fleury C, Cussac F, Mercier A, Aubin Auger I.

exercer 2018;140:82-9.

Rubrique: Enseignement

N° 140 - Pages 82 à 89

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°140

Résumé :

Contexte. Les modalités de validation du diplôme d’études spécialisées (DES) de médecine générale sont très diverses au sein des universités françaises. Les critères d’évaluation des compétences des internes sont définis régionalement, ce qui peut entraîner un manque de rigueur et d’homogénéité des pratiques locales d’évaluation.
Objectif. Définir les modalités d’évaluation indispensables à la validation du DES de médecine générale.
Méthode. Méthode du groupe nominal modifié. Sept départements universitaires (DUMG) de médecine générale d’Île-de-France ont été sollicités. Plusieurs groupes nominaux d’experts ont été organisés afin de répondre à la question « quelles modalités d’évaluation vous semblent indispensables pour valider le DES de médecine générale ? ». Les réponses ont été analysées par les auteurs, regroupées en catégories, puis classées en objectifs ou procédures. Les experts ont ensuite été sollicités électroniquement afin de prioriser ces catégories dans deux situations : une mise en œuvre pragmatique (avec les moyens actuels de leur DUMG) et en cas de situation idéale.
Résultats. Deux groupes ont été organisés. Six catégories ont été définies. Quinze experts ont voté électroniquement. Les priorités pragmatiques concernaient : l’amélioration du contenu du portfolio, la soutenance du DES, l’amélioration du tutorat, les principes et procédures, la formation continue puis la diversité des critères d’évaluation. Dans le cas d’une situation idéale, les votants ont priorisé la formation continue, la diversité des critères d’évaluation, le contenu du portfolio et l’amélioration du tutorat, les principes et procédures, la soutenance du DES.
Conclusion. Ce travail est le premier mené au sein des DUMG français sur l’harmonisation des critères de validation du DES.  Ce processus nécessaire est à poursuivre.


Abstract :

Context. The methods of assessing the post-graduate diploma (PGD) in general practice involve a wide variety in French universities. The criteria of residents’ competencies assessment are locally defined, leading to a lack of rigor and homogeneity of local practices in evaluation.
Aim. To define how to evaluate the residents, to assess the PGD in general practice. Method. Modified nominal group technique. Seven academic departments of family medicine (ADFM) of the Ile-de-France region have been solicited. Several nominal groups were held to answer the question “Which conditions sound necessary for you, to assess the PGD in general practice?”. The responses were analysed by the authors, grouped into categories and classified in objectives and procedures. The experts were then electronically solicited to prioritise the categories in two situations: a pragmatic implementation (with current means of their ADFM) and an ideal situation.
Results. Two groups were held. Six categories have been identified. Fifteen experts electronically voted. The pragmatic priorities were about:  the improvement of portfolio content, the PGD’s defence, the enhancement of mentoring, the principles and procedures, the continuing education and then the variety of evaluation criteria. In case of an ideal situation, the voters have prioritized: the continuing education, the variety of evaluation criteria, the improvement of portfolio content and the enhancement of mentoring, the principles and procedures and then the PGD’s defence.
Conclusion. It is the first work conducted in the French ADFM, on the harmonization of criteria to assess the PGD in general practice. It is imperative to pursue this process.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°140