S'identifier

Référentiels de durée des arrêts de travail proposés par l’Assurance maladie : perception et utilisation par les médecins généralistes

Auteurs : Vu TM, Adolphe E, Connan L, Petit A, De Casabianca C, Bègue C.

exercer 2018;139:9-17.

Rubrique: Recherche

N° 139 - Pages 9 à 17

Télécharger l'article Download in english Retour au sommaire du n°139

Résumé :

Contexte. En réponse à l’augmentation des dépenses de santé et notamment des indemnités journalières, l’Assurance maladie a publié des référentiels de durée d’arrêt de travail.
Objectif. Explorer la connaissance, l’utilisation et la perception des médecins généralistes sur ces référentiels de durée des arrêts de travail.
Méthode. Étude mixte. Une partie qualitative comprenant 10 entretiens semi-dirigés menés auprès de 10 médecins généralistes. Puis une partie quantitative avec un questionnaire, construit à partir des résultats qualitatifs, distribués aux maîtres de stage universitaires de la subdivision d’Angers.
Résultats. Sur les 162 médecins inclus, 135 (83,8 %) connaissaient l’existence des référentiels et 70 (43,2 %) les utilisaient. L’utilisation de l’« espace pro » augmentait l’utilisation des référentiels (p = 0,003). La connaissance des référentiels semblait n’influencer que très peu les durées d’arrêt de travail prescrites par les médecins. En effet, les référentiels sont perçus comme une aide pour déterminer une durée mais surtout par rapport au patient en cas de désaccord.
Conclusion. La prescription d’un arrêt de travail est un exercice difficile qui ne peut se fonder uniquement sur les référentiels du fait de la singularité du patient et de la complexité d’une consultation de médecine générale.


Abstract :

Background. In answer to the increase in health expenditures and particularly in daily allowances, French Health insurance HAS published reference frames for duration of sick leave.
Aim. To explore the knowledge, the use and the perceptions of general practitioners on these reference frames for duration of sick leave.
Methods. Mixed study. A qualitative portion including 10 semi-directed interviews with 10 general practitioners, and  subsequently a quantitative portion with a questionnaire, built from the qualitative results, distributed to general practice university lecturers in the angers subdivision.
Results. On the 162 doctors included, 135 (83.8%) Knew about these reference frames and 70 (43.2%) Used them. The use of an « espace pro » increased the use of the reference frames (p = 0.003). Awareness of the reference frames seemed to have very little influence on only the durations of sick leave prescribed by general practitioners. Indeed, while the reference frames are perceived as a help to determine duration, they are mainly of use with regard to a given patient in the event of disagreement.
Conclusion. The prescription of sick leave is a difficult exercise which cannot be based on the reference frames alone; this is due to the singularity of each patient and to the complexity of a consultation in general medicine.


Télécharger l'article Download in english Retour au sommaire du n°139