S'identifier

Croyances à propos des médicaments et observance chez les patients atteints de maladie chronique

Auteurs : Deat J, Moulin M, Mulliez A, Vorilhon P, Horne R, Tanguy G.

exercer 2017;138:436-43.

Rubrique: Recherche

N° 138 - Pages 436 à 443

Télécharger l'article Download in english Retour au sommaire du n°138

Résumé :

Contexte. Dans la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques, la non-observance limite l’efficacité thérapeutique.
Objectif. Évaluer le lien entre les représentations sur les médicaments et l’observance, chez les patients atteints de maladies chroniques.
Méthodes. Une étude transversale a été menée en cabinet de médecine générale dans le département du Puy-de-Dôme. Les données étaient recueillies par autoquestionnaires auprès de patients traités depuis au moins un an pour une maladie chronique (diabète, hypertension artérielle, syndrome anxiodépressif, dysthyroïdie, pathologies cardiaques, rhumatologiques…). Les représentations sur les médicaments étaient évaluées par le Beliefs about Medicines Questionnaire (BMQ) et l’observance par le test d’évaluation de l’observance (TEO) de Girerd.
Résultats. Sur 265 patients inclus, 108 patients (40,8 %) déclaraient une bonne observance. Trente et un patients (11,7 %) percevaient une balance bénéfices/risques en défaveur de leur traitement, ce qui était lié à une mauvaise observance (p = 0,004). Les patients ayant un sentiment d’« inquiétudes » (p = 0,01), de « préjudices » (p = 0,04) ou de « surprescription » (p = 0,03) vis-à-vis de leur traitement étaient également moins observants.
Conclusion. Cette étude confirmait le lien entre l’observance des patients atteints de maladies chroniques et les représentations qu’ils avaient concernant leurs médicaments. Le BMQ pourrait permettre d’identifier des patients « à risque » de non-observance afin d’orienter le dépistage sur ces patients, et ainsi cibler les actions d’éducation thérapeutique.


Abstract :

Context. Non-compliance to treatment among chronic diseases is one of the main obstacle for therapeutic efficacy.
Aim. To explore the relationship between patients’ beliefs about their treatment and compliance, among patients with chronic diseases in a primary care setting.
Methods. A transversal study was conducted in general practitioners’ offices in the French department of Puy-de-Dôme. Data were gathered by self-reported questionnaires among patients taking daily treatment for more than a year for a chronic disease. Compliance was assessed with the Compliance Evaluation Test (CET) and patients’ beliefs with the Beliefs about Medicines Questionnaire (BMQ).
Results. Among 265 patients, 108 (40.8 %) declared a good compliance to treatment. Thirty-one (11.7 %) patients perceived a benefit-risk balance against their treatment, which was related to bad compliance (p = 0.004). Patient self-reporting « concerns » (p = 0.01), « harm » (p = 0.04) or
 « overuse » (p = 0.03) about their treatment were less likely to be compliant.
Conclusion. This study showed the relationship between compliance and patients’ beliefs about their medication. The BMQ could be used to identify patients at risk of bad compliance, and help health professionals for diagnosis of bad compliance and patient education.


Télécharger l'article Download in english Retour au sommaire du n°138