S'identifier

Le portfolio de médecine générale : contenu et modes d’évaluation dans les départements de médecine générale français

Auteurs : Ariza M, Ferrat E, Adeline-Duflot F, Chartier S, Borgne JY, Compagnon L.

exercer 2017;137:412-8.

Rubrique: Enseignement

N° 137 - Pages 412 à 418

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°137

Résumé :

Contexte. Le portfolio (PF) est un outil d’évaluation reconnu dans le modèle d’apprentissage par compétences. Alors que ce modèle a été adopté par le Collège national des généralistes enseignants, il y avait peu de données sur l’utilisation des PF en médecine générale en France.
Objectif. L’objectif était de décrire l’utilisation du PF dans les départements de médecine générale (DMG), en analysant les points communs et les divergences de contenu et de mode d’évaluation.
Méthode. Étude observationnelle transversale par questionnaires électroniques adressés à tous les DMG en 2014. Le type de support, le contenu et les processus d’évaluation du PF, ainsi que le rôle du tutorat ont été explorés. Les sites internet des DMG ont permis de compléter certaines données manquantes.
Résultats. Parmi les 35 DMG analysés, 29 utilisaient un PF dont 17 sur support informatique et 24 exigeaient un contenu minimum. Parmi les PF, 28 contenaient des récits de situation complexe authentique (RSCA), 17 des journaux de bord, et 22 des traces écrites liées à un enseignement. Le contenu minimum exigé était d’au moins un RSCA par semestre d’internat pour 15 PF. Vingt-neuf DMG bénéficiaient d’un tutorat pouvant être individuel, collectif, ou mixte. Pour évaluer le PF, 13 DMG utilisaient la grille standard d’évaluation d’un RSCA, 7 utilisaient une liste des situations prévalentes ou des compétences à renseigner. Les validations reposaient sur la décision ou au moins l’avis du tuteur (19 DMG), sur un passage devant un jury (14 DMG), ou sur la décision d’un membre du DMG (10 DMG).
Conclusion. Les DMG s’entendent majoritairement pour utiliser un PF. Son contenu et l’apport du tuteur sont l’objet de nombreuses convergences, mais il existe de grandes disparités quant à son mode d’évaluation, ce qui pourrait faire l’objet d’une discussion nationale.


Abstract :

Background. The portfolio (PF) is a recognized assessment tool in the competency learning model. While this model has been adopted by the French National College of Generalist Teachers, there was little data on its use. Objective. The objective was to describe the use of the PF in Departments of General Practice (DGP), analysing the similarities and divergences of its content and its evaluation mode.
Method. Cross-sectional study by electronic questionnaires sent to all DGP in 2014. The media type, content and PF evaluation process, as well as the role of tutoring were explored. The websites of DGM helped to complete missing data.
Results. Of the 35 analysed DGP, 29 used a PF and 24 required a minimum content. Among the PF, 17 had a computer support, 28 contained narratives of authentic complex situations (NACS), 17 logbooks, and 22 records related to teaching. The required minimum content was at least one NACS per internship semester for 15 PF. 29 DGP benefited from tutoring. In assessing the PF, 13 DGP used the standard evaluation grid of NACS, 7 used a list of prevailing situations or skills to complete. Validations were based on the decision or at least the opinion of the tutor (19 DGP), a passage to a board of examiners (14 DGP), or the decision of a member of the DGP (10 DGP).
Conclusion. The DsGP strongly agree on using a PF. Its contents and the contribution of the tutor are subject to many similarities, but there are large disparities in the evaluation mode, which could be a national discussion.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°137