S'identifier

Le frottis cervico-utérin

Auteurs : Darmon D, Moubarak C, Toullalan O, Boulet P.

exercer 2015;117:40-3.

Rubrique: Hors-Série

N° 117 - Pages 40 à 43

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°117

Videos :
Le frottis cervico-utérin

Résumé :

Introduction
Le cancer du col de l’utérus représente 0,8 % de l’ensemble des cancers incidents et se situe par sa fréquence au douzième rang des cancers féminins (soit 1,8 % des cancers chez la femme). Son incidence et sa mortalité diminuent régulièrement depuis 1970 en France et dans de nombreux pays industrialisés. En 2011, le nombre de nouveaux cas était de 2 800, le pic se situant autour de 40 ans, et le nombre de décès était de 1 000. Cependant, en l’absence de dépistage organisé, moins de 8 % des Françaises seraient dépistées aux âges et au rythme des recommandations. 17,5 millions de femmes de 25 à 65 ans sont concernées par ce dépistage. La revue narrative de Ruelle et al. a mis en évidence l’absence de preuve concernant un âge ou un rythme optimal pour le dépistage du cancer du col de l’utérus1. Il n’existe aucune donnée probante pour recommander ce dépistage avant l’âge de 20 ans et seulement quelques données de faible niveau après l’âge de 65 ans. Aussi les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) en 2010, cohérentes avec les recommandations européennes et internationales, préconisent-elles un dépistage par frottis cervico-utérins (FCU) chez les femmes âgées de 25 à 65 ans, tous les 3 ans après deux FCU normaux à un an d’intervalle1,2.

 

Visualisez le geste technique en vidéo sur le site de la revue exercer : www.exercer.fr/numero/117/page/40/
(Pour y accéder, vous devez être abonné et connecté)


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°117