S'identifier

Tolérance à l’incertitude en médecine générale

Analyse et commentaire : Gelly J, Janczewski A.

D'après une communication de : Lorenzo A.

exercer 2014;112 suppl 1:6S-7S.

Rubrique: Soins

N° 112 (supp.1) - Pages 6 à 7

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°112 (supp.1)

Résumé:

Contexte
La pratique de la médecine générale en ambulatoire place souvent le médecin face à des situations où il ne possède pas toutes les informations nécessaires pour poser un diagnostic et prendre les décisions adaptées. Une étude hollandaise a montré que 13 % des consultations de médecine générale concluaient à des symptômes médicalement inexpliqués1. Chaque médecin généraliste est donc confronté quotidiennement à ces situations d’incertitude. Plusieurs travaux ont étudié les sources d’incertitude dans ces situations (somatisation, complexité des consultations), les modes d’accommodation à l’incertitude, ou encore les solutions pour minimiser cette incertitude. Il y a peu de travaux sur les déterminants de la tolérance à l’incertitude en médecine générale2.
Objectif
Explorer l’incertitude en médecine générale et les déterminants de la tolérance à l’incertitude pour les médecins généralistes.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°112 (supp.1)