S'identifier

La vaccination immédiate au cabinet améliore-t-elle la couverture vaccinale ?

Analyse et commentaire : De Rosa M, Eschalier B.

D'après une communication de : Birault F, Rethoré E, Grandcolin S, Ingrand P.

exercer 2014;112 suppl 1:4S-5S.

Rubrique: Soins

N° 112 (supp.1) - Pages 4 à 5

Télécharger l'article Retour au sommaire du n°112 (supp.1)

Résumé:

Contexte
Certaines maladies infectieuses sont en recrudescence à cause notamment de l’augmentation des migrations de populations. Entre 2008 et 2011, la France a connu la plus importante épidémie de rougeole d’Europe1. L’obtention et le maintien d’une couverture vaccinale élevée sont indispensables au contrôle, voire à l’éradication de ces maladies infectieuses. Les experts préconisent un taux de couverture vaccinale d’au moins 95 % pour garantir la protection de la population2. En 2011, la couverture vaccinale en France était encore insuffisante : 95,5 % pour le DTP, mais 11,4 % pour le DTCP, 49,7 % pour la rougeole et 25,6 % pour la grippe3 ; 80 à 90 % des vaccinations ont lieu en médecine générale.
Objectif
Évaluer l’impact de la mise à disposition de vaccins en cabinet de médecine générale sur le taux de couverture vaccinale.


Télécharger l'article Retour au sommaire du n°112 (supp.1)